Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)

Filtres actifs

Pose de paillage au sol : tous les conseils à connaître !

La mise en place d’un paillage au sol vous procure des résultats immédiats ! Le paillis est en effet reconnu pour ses facultés à assurer la bonne croissance de vos plantes et à limiter la prolifération des mauvaises herbes. Pour une culture en pleine terre ou sous abri, certaines règles sont toutefois à respecter ! La préparation du sol en fait partie. Pourquoi et comment réaliser la pose d’un paillage pour votre jardin potager ou maraîcher ? Terrateck vous apporte ses conseils d’expert !

  • Pourquoi utiliser un paillage ? Suivant

    Le paillage consiste à recouvrir le terrain à cultiver d’un paillis végétal, minéral ou synthétique. Il assure ainsi un rôle de protection de la terre contre la levée des adventices (mauvaises herbes). Le paillage permet également de diminuer les effets du climat sur vos plantes potagères, fruitières et aromatiques.

  • Comment choisir son paillage ? Suivant

    Pour choisir un paillage adapté à votre activité, définissez au mieux vos besoins :

    • Quels sont vos objectifs (économiques, écologiques, gain de temps, rendement, etc.) ? ;
    • Quelles plantes souhaitez-vous recouvrir (légumes, massif, arbres fruitiers, arbustes, etc.) ? ;
    • Où sera réalisée la plantation des végétaux (jardin maraîcher, espaces verts, en pleine terre, sous serre, terrain en pente, etc.) ?

    La réponse à ces questions vous guidera vers le bon choix de paillage :

    1. Le paillage végétal (ou organique) : tonte de gazon, paille, aiguille de pin, bois fragmenté (BRF), chanvre, coque de cacao, cosse de sarrasin, écorce de coco, etc. Il est biodégradable et enrichit le sol. Toutefois, certaines mauvaises herbes parviennent à se développer.
    2. Le paillage minéral : ardoise, pouzzolane, graviers, etc. Il ne se décompose pas et emmagasine bien la chaleur. En revanche, il ne fertilise pas le sol et retient moins bien l’humidité.
    3. Le paillage en toile biodégradable : toile en fibre de coco, toile de lin, toile en amidon de maïs, etc. Il offre une bonne protection contre les mauvaises herbes. Néanmoins, sa longévité est moindre par rapport aux toiles synthétiques.
    4. Le paillage synthétique : en bâche plastique (polypropylène) ou en feutre géotextile. Il bloque le rayonnement solaire (anti-UV) et empêche ainsi les mauvaises herbes de pousser. C’est une solution durable, mais non écologique. La toile peut être déjà perforée ou à percer avec un perforateur de paillage.

  • Pourquoi les professionnels privilégient-ils la toile de paillage ? Suivant

    Pour une culture en maraîchage diversifié, l’efficacité d’une toile de paillage n’est plus à prouver !

    1. Le film de paillage crée un microclimat favorable à la croissance des végétaux, en maintenant un sol chaud et humide. Ainsi, la terre se réchauffe rapidement, mais sans phénomène d’érosion en surface.
    2. C’est le système le plus performant pour lutter contre les mauvaises herbes, sans recourir à des désherbants chimiques et à des engins motorisés.
    3. L’évaporation de l’eau étant minimisée, il est possible d’arroser moins fréquemment.
    4. La santé des plantes est préservée, avec moins d’attaques de nuisibles qu’avec un paillage végétal ou minéral.

  • Comment installer une toile de paillage ? Suivant

    La toile de paillage se pose toujours sur un sol parfaitement préparé en amont. Ensuite, 2 possibilités s’offrent à vous : la méthode classique ou la méthode Terrateck, à vous de choisir !

    La préparation du sol en 4 étapes

    • Étape 1 : aérer et décompacter la terre, à l’aide d’une grelinette ou d’une campagnole.
    • Étape 2 : désherber, avec une roue sarcleuse, un sarcloir, une binette ou un désherbeur thermique.
    • Étape 3 : amender le sol avec des fertilisants naturels et du compost pour obtenir une terre riche et meuble.
    • Étape 4 : aplanir le terrain en surface, à l’aide d’un rouleau d’appui.

    Bon à savoir : Le pousse-pousse (houe maraîchère) est un outil manuel multifonctions qui permet à la fois de travailler le sol et de désherber efficacement.

    La méthode classique de pose d’un paillage

    La pose d’une toile de paillage peut s’avérer périlleuse et chronophage. Une bâche insuffisamment tendue ou une mauvaise fixation, et c’est l’échec assuré ! Toutefois, avec un peu de patience et une bonne méthode, vous y parviendrez !

    1. Dérouler le film de paillage sur toute la surface à recouvrir et le laissant déborder de 20 cm de chaque côté.
    2. Pour raccorder 2 toiles, prévoir un chevauchement sur 20 cm et les fixer avec des agrafes dans le sens perpendiculaire de leur longueur.
    3. Découper l’excédent de la toile avec un cutter.
    4. Recouvrir les bords de la bâche avec de la terre.

    La méthode de pose avec dérouleuse de paillage

    Avec la dérouleuse de paillage Terrateck, la pose devient très simple et ergonomique !

    Tous types de rouleaux plastiques ou biodégradables sont adaptables, de 90 à 150 cm. De plus, la dérouleuse de paillage peut être équipée de 2 accessoires très pratiques :

    1. Les roues de manutention pour faciliter les manœuvres.
    2. L’option goutte-à-goutte pour placer un tuyau d’irrigation en dessous de la toile de paillage, en même temps que celle-ci est déroulée.

    La pose se réalise à 2, en tirant la dérouleuse de paillage. À l’arrière, des socs creusent un sillon pour ancrer la bâche dans le sol. Les roues, placées sur les côtés à l’avant, plaquent ensuite la toile tout en la tendant au maximum. Enfin, les disques paraboliques la recouvrent de terre pour assurer la fixation. Il ne reste plus qu’à découper proprement la toile à la mesure souhaitée, grâce au doigt de découpe du perforateur de paillage !